09/09/2007

"Mon petit grain" Notre histoire...

 HPIM1708b

Début 2007 

 L'idée d'ouvrir un commerce dans le centre ville montois commence à nous titiller...

Oui, mais ...Quoi ? ...Où ?...Comment ?...

Pas question de verser dans le déjà vu, ou dans l'insipide ! Pas question non plus de se lancer dans un projet extravagant qui ne tient pas la route...

Les idées fusent, les désillusions aussi...

Quelques mois plus tard

En passant par la rue de la clef, nous voyons cette petite surface commerciale à loyer très modeste. Certes , le bâtiment fait un peu peur, le quartier n'a pas bonne réputation...

Et pourtant...

Cest bien dans cette rue que petite fille , je m'émerveillais devant la vitrine du machand de jouets. C'est dans cette rue aussi que mon arrière grand-mère m'emmenait chez le "marchand de graines"acheter les semences qui faisaient pousser les merveilles de son jardin.

C'est dans la rue de la clef que ma soeur et moi, en bons Ropieurs , arrivions essouflées après avoir fait la course dans la galerie "clin d'oeil".

Mon mari à qui je raconte tout ça commence à se prendre au jeu, envisage le potentiel de la rue lorsque les bâtiments seront rénovés...analyse le taux de fréquentation...discute avec les voisins..le propriétaire...

Et moi, je sais maintenant ce que je veux faire :

"vendre des épices"

Mais pas n'importe comment ! Je fais pas mal de recherches, je me documente , c'est passionnant !

 

Je me rends compte que je ne suis pas la seule à galèrer pour trouver les épices que je cherche ...macis

Je me surprends à rêver d'une boutique ,où l'on pourrait trouver les épices rares utilisées par les plus grands...

C'est donc dans le quartier du marché aux herbes à Mons que nous allons ouvrir un "Comptoir d'épices"

Entre les saveurs de"Franco" l'italien et celles de "Pourquoi pas l'Inde" plus bas dans la rue...nous sommes vraiment sur la bonne route , celle des grands voyageurs  ...

Notre odyssée peut commencer...

Début juin...les travaux ...

Notre entourrage est septique quant à l'endroit ? On reste optimiste !

Les premières difficultés financières ?  On en vu d'autres...On s'accroche !

Difficile de trouver  la marchandise que l'on veut vraiment vendre...On garde espoir  !

Juillet...

De plus en plus le concept s'inscrit en nous. Nous voulons "vendre des épices" comme on vend un parfum rare ...En les mettant en valeur, en proposant de les faire goûter, essayer...En offrant des échantillons.

Nous ne voulons pas faire de concession au niveau déco malgré les contraintes de l'espace , et encore moins au niveau de la qualité des épices recherchées..

Notre rêve s'est ancré...Nous savons ce que nous voulons , et srtout ce que nous ne voulons pas !

Lors de mes recherches je visite régulièrement le site "ingrédients du monde"émerveillée par la richesse des informations qu'il propose.

J'essaie de prendre contact , je me rends sur place..."Congés annuels"  pas de chance ...je contacte , tous les fournisseurs d'épices en Belgique sans gand enthousiasme, ce n'est pas ce que nous cherchons...

Les travaux sont quasi terminés...On a explosé le budget, mais l'endroit chargé de promesses ... De plus en plus de curieux viennent voir ce qu'on va faire dans cette boutique colorée et toute en lumière...

 J-15

Nous sommes à quelques jours de l'ouverture et toujours pas d'épices...Le dernier fournisseur contacté reste muet ,et je ne me résous pas à commander ailleurs tant que je n'ai pas eu de contact avec Rudy Smolarek d' "ingrédients du monde"

Franco notre voisin à qui mon mari parle de nos difficultés à trouver le grossiste en épices qui nous convient ,propose de nous présenter son fournisseur...justement il doit passer le lendemain...

Le lendemain?

C'est Rudy Smolarek qui se présente au rendez-vous, et pour la première fois depuis des semaines nous trouvons réellement un écho favorable ! Quel changement par rapport aux représentants qui vous poussent à acheter en quantité et qui connaissent à peine leurs produits...

Rudy Smolarek sait de quoi il parle,nous conseille judicieusement...Il nous laisse un catalogue...Nous prenons le temps de le découvrir avec bonheur...

Nous passons notre commande...deux jours plus tard nous sommes livrés...

Nous déballons avec émotion les "trésors de M.Smolarek"

Encore un peu timides à l'idée d'ouvrir les paquets...On se lance...on remplit les cases à épices de l'étalage ...

Le soir tombe...les voitures font marche arrière pour regarder la vitrine...

C'est bon signe !

On remplit les cases à épices en magasin...

ça sent bon...On respire...

L'épicière